top of page

Stage "Découverte de soi & Nature" été 2020

Dernière mise à jour : 14 sept. 2020

Voici quelques mots sur le stage « Découverte de Soi et Nature » de cet été qui a regroupé six enfants, 4 garçons et deux filles entre 8 et 11 ans. Le séjour s’est déroulé dans un joli coin isolé de l’Ardèche.


Durant ce stage, les enfants ont vécu des moments intenses, émotionnellement et physiquement, qui les ont fait grandir.


Ils sont venus parce qu’ils ont besoin de gagner en estime d'eux-même et qu'ils aiment la nature. A leur arrivée, ils disent se sentir mal à l’école, souffrir de n'avoir pas d’amis, passer beaucoup de temps sur leurs écrans .

Mais la nature, la présence des animaux, l’espace, ont opéré leur magie immédiatement. Les enfants se sont de suite enthousiasmés, n’ont jamais réclamé leurs écrans ou n’ont eu de mal à se lever le matin.

Le programme variait chaque jour. Certains matins était consacrés au travail avec les chevaux. Il s’agissait d'observer leur comportement, de décoder leurs interactions, de se rendre intéressant à leur égard, de se faire respecter d'eux, de communiquer clairement, etc.

Le reste de la journée était consacré au repos, aux jeux et au groupe de parole au bord de la rivière, toujours en présence du chat noir joueur et affectueux qui nous suivait partout.


Nous sommes partis deux fois en grande randonnée au sommet des crêtes et le long de la rivière. Nous avons également fait une ballade en calèche avec une jument aveugle qui répond à la voix, une chasse aux pommes de terre, une veillée autour du feu, une soirée avec un pizzaïolo venu nous préparer des pizza au feu de bois. Nous avons passé des nuits à la belle étoile, des beaux moments d'échange, de récits contés et de partages d’histoires personnelles. Le dernier matin nous avons conduit et lâché les chevaux dans la montagne pour un repos bien mérité.


Durand les temps du cercle, les enfants ont échangé sur les difficultés rencontrées, notamment à l’école et avec leurs camarades. Ils ont partagé leurs sentiments de solitude et de vulnérabilité. Ils ont appris les bases d’une meilleure communication ainsi que quelques techniques pour se calmer et recentrer leur attention sur le moment présent. Ils ont également appris à reconnaître et apprécier les qualités chez les autres et en eux, à transformer les épreuves en défis qui permettent de se dépasser.


La découverte de la nature au cours de nos marches ont émerveillé les enfants. Ses nombreux cadeaux ont surpris et provoqué leurs exclamations : «Mais alors on peut vivre de la nature !!! », «Je vais ramener des mûres à mon amie pour qu’elle les goûte ! », « Et c’est gratuit tout ça !!!», « Y’a plein de fleurs différentes ! », « J’ai vu une biche, c'est vrai !!! ».

D’un autre côté, les épreuves rencontrées les ont aguerris : les guêpes, les orties, les ronces, le perte de leurs repères, la fatigue.

Au sortir de la seconde grande randonnée, les enfants réagissaient beaucoup plus positivement qu’au sortir de la première. Finis les plaintes et les apitoiements du début. Cette fois les enfants déployaient des efforts d’attention, d’observation, de courage, de patience et aussi de solidarité. Sortis d’un sentier difficile, haut les cœurs, ils ont laissé exploser leurs cris de défoulement et de joie. Je les ai sentis fiers d’eux-même, heureux, et la cohésion du groupe était clairement renforcée.

Au fil des jours, certains enfants se sont découverts des passions nouvelles comme le jardinage (« Plus tard, je veux être agriculteur ! »), l’équitation, la guitare, l’écriture, l’exploration.

J’ai observé, une fois encore, comment le changement de cadre, l’espace, la nature, la présence et le contact avec les animaux, la liberté de s’exprimer dans un groupe attentif et bienveillant, aident les enfants à s’épanouir, à révéler le meilleur d’eux-même et à s’aimer davantage.




Comments


bottom of page